poeme

Poème Instant

13 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par alain le 29/01/13 et lu par 624 personnes.
Ce texte est un poème vie .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

L’autre croit du combat être gagnant.

Croire qu’accumuler les rend géants.

    A force de gestes, que des  méchants.

    Les rois voient des hommes, des fenians.

Ils sourient  à deux doigts de ce néant.

Ils n’aimeront jamais le mécréant.

    Mère a poussé pour qu’ils vivent des ans.

    Ils sont dans ce cocon là, tout dedans.

Un cancer ronge, le jour de l’an.

C’est là que tu vois qu’ils existent, pan.

    L’hiver rivalise avec le printemps.

    Nouvelle saison, étalon du temps.

Nobles et croquants, passent les saisons.

Elles usent et de nous auront raison.

    L’arc en ciel pour tous ces croyants.

    Pas l’essentiel, l’insouciant.

Le père qui pousse son fils en avant.

Son fils le considère plus qu’un parent.

    La cupidité est comme un poison.

    L’hiver fini et avril, le poisson.

En vérité, seule l’amour est là.

Heureux sont ceux qui ont vu son éclat.

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar