poeme

Poème Je vaux

13 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par Silva le 09/02/10 et lu par 778 personnes. 2 personnes ont envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème tristesse .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

Rides folles, il est vieux, il porte bien son âge
Comprenons-le un peu, il a vu tant de pages
Que son livre de vie suffirait à nos yeux
Pour savoir que cet homme à lui seul en vaut deux »

« Il est jeune, si jeune, il a tout à apprendre
Tout juste parmi nous mais ne veut pas attendre
Il ne peut pas cerner ce qui construit la vie
Laissons-lui les années pour qu’il apprenne. » Ainsi

Juge-t-on par les âges sans plus rien promettre
N’est ce pas préjuger que de juger un être
Non pas sur ce qu’il est mais sur ce qu’il a vu
Le temps ne gage pas de croitre les vertus

Je suis jeune et pourtant ai compris tant de choses
Sur des questions que certains jamais ne se posent
Que le temps ne peut pas signifier la valeur
Ou bien je suis un homme et l’étais avant l’heure

La valeur n’attend pas le nombre des années
Je vaux parmi les hommes autant que les ainés
Je vaux ce qui me porte, je vaux ce que je crois
Ce que la vie m’apporte, moi je le perçois

Les jours passées s’emballent et ne résument pas,
Ce que je suis vraiment ou que je ne suis pas.
C’est l’instinct de chacun qui peut tout lui permettre
Mais vos regards aveugles semblent bien l’omettre

Un an de mon instinct peut m’apprendre dix fois
Ce qu’en dix ans certains ne verront même pas.
Je ne suis pas presser de vieillir car je sens
Que les beautés de l’âge ont traversées le temps

Pour s’échouer en moi et trouver un refuge
Ce sont ces beautés là que je voudrais qu’on juge
Car des gens de tous âges les tiennent en mains
Jeunes ou vieux, hommes ou femme tout ceci n’est rien

Il est certaines fleurs qui s’ouvrent si tôt
Que l’on en voit le cœur à peine mises à l’eau
Les hommes sont des fleurs et moi je suis de celles
Dont l’instinct n’attend pas pour les rendre plus belles

Jugez-moi par ceci, étonnez-vous peut-être
Mais ne refusez pas ce qu’il vous faut admettre
Le temps n’est pas valeur, la valeur a bien mieux
Et je crois faire mentir ces présages bien vieux.

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar