poeme

Poème Aube

13 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par virgile le 08/08/11 et lu par 595 personnes.
Ce texte est un poème tristesse .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur

Les matins sont si froids,

Sans toi c’est encore pire.

Je me noie sous la couette,

Ma bouée est partie. 

                     -

Je suis comme le marin,

Privé de sa sirène,

Comme le clown étourdi,

Sans nez rouge, égaré. 

                     -

La porte s’est refermée.

Sur le vieux guéridon,

La bougie s’est éteinte,

Le cendrier se vide. 

                     -

J’étouffe sans mon air,

Tous tes parfums s’enfuient,

Je cherche à tâtons,

Mes si vieux souvenirs. 

                     -

Je ne veux oublier,

Ni tes gentils sourires,

Ni ta voix dans la nuit,

Ni tes beaux mots d’amour. 

                     -

La cale s’est remplie,

Le navire prend l’eau

Et je suis seul à bord,

Comme un vieux capitaine. 

                     -

Ma vision devient floue,

Mes poumons se compriment,

Il ne reste de toi,

Que la vague qui expire.

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar