poeme

Poème La vérité me ment

16 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par Plume le 17/08/12 et lu par 777 personnes.
Ce texte est un poème spleen .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur

Il y a quelques temps déjà que mes sentiments m'échappent

Je ne comprends pas et reste là attendant que la tempête frappe

Mais rien ne vient et la solitude me pèse de jour en jour

Le brouillard en moi grandit, m'étouffant plus qu'il ne m'entoure

Tout s'emmêle et la machine se prend dans les engrenages

Et de mon coeur que le froid pétrifie j'espère que le ciel se dégage

Déboussolée par le temps qui trompe et les mensonges s'accumulent

Cherchant sans cesse la vérité qui fuit et la réalité recule

Ainsi continuant sans savoir ce que cache et refoule mon coeur

Tatonnant dans le noir obscur de mes pensées je hurle et pleure

La solitude qui me ronge et vole mon oxygène contre de l'air impur

Que dire ontre ce mal qui blasphème mon bonheur et de ce mur

Eclipsant ce monde de ma vue et m'abandonne repliée sur moi-même

L'isolement me pèse et s'efface la différence entre je t'apprécie et je t'aime

Flouttées, les images désolée de mes souvenirs éparpillés s'imprègnent

Du sang de mes larmes qui, douloureusement silencieuses, règnent

Quant à moi j'attends impuissante que le temps s'égrenne

Et le souvenir me déchire et me détruit sans que je ne comprenne

Je reste sans pouvoir agir à observer le temps qui file

Assaillie par la souffrance de l'ignorance et des souvenirs immobiles

Et l'eau suit son cours et le temps poursuit sa course effrennée

Tandis que la vérité reste immergée dans les profondeurs de mes pensées

Même si je souhaite savoir de tout mon coeur, l'impression

Douloureuse qu'on me maintient écartée de mon propre secret me fait pression

Les frontières s'éclipsent les limites s'effacent et je ne distingue plus

Je n'arrive plus à savoir ce qui cloche chez moi, je suis perdue

Retournant des terres entières pour connaître les sentiments

Qui emplissent mon coeur à en déborder mais je me mens

Alors peu à peu mon mensong sépaissit et me recouvre

Sentiments, pensées, amour s'éclipsent avant que je ne les découvre.

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par timlafleur le 17/08/12
Très beau !

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar