poeme

Poème Voir Venise, et puis revenir.....(concours)

15 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par pat38000 le 20/03/10 et lu par 1751 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème poésie .
2 ème dans le concours Mettre les voiles   
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

Venise a cette faculté unique de provoquer l'étonnement,

 La Sérénissime exerce  extraordinairement

A chaque fois que l'on y retourne, que de souvenirs.....

Une envie d'y revenir.

 Un pouvoir de fascination.

Ceux qui vont à Venise pour la énième fois ressentent toujours cette émotion,

Indescriptible : vous serez, comme tout le monde, ébloui et étonné ,pleins de sensations,

A chaque pas dans cette ville anachronique.

Ville bercée de ses eaux aux gondoles romantiques,

Aucune photo ne rendra jamais le charme des petites rues tortueuses,

Ou la quiétude des quartiers populaires. ainsi que des ruelles sinueuses,

Venise s'est toujours un visage masqués,

Perdez-vous donc dans ses quartiers excentrés,

Où vous aurez comme compagnons imaginaires Corto Maltese,

Ou le commissaire Brunetti, Venise est une Duchesse,

Au masque de loup chapeautée et drapée de tissus de soie

Qui court au bras d'un élégant marquis ça va de soit,  

 Ses cours secrètes, ses palais oubliés,

 Ses ruelles cachées.

L'ambiance mélancolique de cette ville qui s'éteint est alors envoûtante.

Pour ne pas dire passionnante.

Venise sous la brume, et même sous la neige, est magnifique

Tout est magique, féerique et aussi unique,

N'ayez pas peur de venir même en hiver, Il règne une surprenante

Ambiance mélancolique de cette ville qui s'éteint est alors envoûtante

On suit à la trace les innombrables Vénitiennes

Des magiciennes 

En manteau de fourrure accrochées à la laisse de leurs chiens de poche,

Se ballader sur la place Saint Marc écouter le son des cloches,

On suit à la trace les innombrables Vénitiennes en manteau de fourrure,

Suivez votre humeur, le chemin d'une fissure dans un mur,

La vision d'une corde à linge qui annonce que l'air se fait pur,

L'arrivée d'une nouvelle lessive que l'on étend au soleil ,

 Une odeur de cuisine, une vraie merveille,

Qui invite au farniente en terrasse.

Dégustez "les pastas", les pizzas,  on se prélasse

Venise est une  Ambassadrice

Venise est une trop grande séductrice,

Pour livrer en une seule visite ses prodigieux trésors.

Vous l'avez compris : vous y reviendrez un jour. Moi J'y vais encore !

illustration Voir Venise, et puis revenir.....(concours)
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par michelle le 18/05/13
j pas tout lu mes sa a lair bien!
Ecrit par lizelote le 27/04/12
Gondole abandonné j’attends les amoureux
Un soupir et je passe sous un pont
Venise les jours heureux
et les cuisines qui sentent bon

Murs de vie, j’y dépose un baiser
Couleurs comme l’amant de Vérone
Basilic et Marc idolâtré
J’entends le chant de la madone

Main, je parle et danse
Un carnaval masqué
Casanova en transe
Quelques souvenirs préservés
Ecrit par swans le 28/04/10
j'y ai été une fois

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar