poeme

Poème SI LE TEMPS NE M'ETAIT COMPTE

8 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par LLUMIERELIVE le 29/04/10 et lu par 1337 personnes. 6 personnes ont envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème philosophie et fait partie des style de poésie suivant : douzain .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur

Si te temps ne m'était  compté

 

Il me faudrait mille ans pour apprendre ce que je ne sais pas,

J'aimerais tant connaitre les langues mortes pour les faire revivre,

J'apprendrais l'écriture cunéiforme, la paléographie en analecta,

Je maîtriserais le proto élamite, en ferait un livre

Plus aucun secret sur les hiéroglyphes égyptiens et anatoliens,

Ainsi que l'hébreu, grec et latin anciens,

Je m'entendrais sur la physique intersidérale

Connaissant la place et le nom de ces milliers d'étoiles,

Les mathématiques quantiques me seraient familières,

Je convertirais les formules en paroles séculaires,

Je conterais les plantes et leurs vertus médicinales,

Je trouverais la vérité de la pierre philosophale...

 

Il me faudrait cent ans pour finir ce que j'ai commencé,

Pour caresser chaque pierre de ma maison,

Pour voir grandir les arbres qui se sont enracinés,

Pour voir forcir la véracité de mes passions,

Transposer mon apanage comme je l'entends,

Découvrir de nouvelles harmonies sur mon clavier,

Composer des symphonies et lieds exaltants,

Reprendre en mes mains ces sculptures non achevées,

Parachever ces livres que je n'ai encore écrits,

Réinstaller mon chevalet et m'adonner à l'art pictural,

Comprendre et apprendre à affronter la vie,

Résoudre les énigmes profondes, les lisser en cristal...

 

Mais il ne me reste que...quelques courtes décennies,

Juste le temps de griffonner les sentiments du présent,

Les souvenirs du passé, les espoirs de toute une vie,

Juste de quoi apprécier les senteurs de nouvels ans,

Alors en toute innocence je reprends mes pinceaux,

Déchiffre des partitions sur mon piano,

Modèle dans l'argile des bustes insolites

Semant des graines de préceptes et de clématites,

Je vais m'octroyer les mois restants

A bafouiller de musique peinture et poésie

Et tant pis si je ne comprends la nuit des temps,

Ne plus me poser de question et profiter de la vie...

illustration SI LE TEMPS NE M'ETAIT COMPTE
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par Gourmont le 01/05/13
Très joli texte, très riche je m'incline. D'ailleurs cette image m'a servi pour un texte que j'ai écrit je trouve ça mignon. Héhé, beau hasard !
Ecrit par pat38000 le 16/09/10
oui ne plus rien penser juste à vivre......et écrire!. Bisous
Ecrit par guy2 le 08/05/10
soif de connaissances,recherche ,de l'asolu ,final du savoir ,,,,,,,,apprendre ,,,,,,,,
magnifique etude
bisous
papi,,,,,,,guy
Ecrit par rene le 30/04/10
magnifique composition qui meriterait une etude versifiée,la recherche de la connaissance la quete du Graal...cette pensée t'honore,,,mamie d'amour...RENE
Ecrit par CompteSupprime le 30/04/10
Vivons au jour le jour ,sans présumer de l'Avenir.
car on ne sait de quoi ,il serat fait.
Merci pour ce texte
Bises,amitiés.

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar