poeme

Poème Métaphysique du Spleen

13 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par Gourmont le 01/05/13 et lu par 720 personnes.
Ce texte est un poème philosophie et fait partie des style de poésie suivant : fable .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

 Il est des cieux inaccessibles pour l’Homme qui vacille,

Et les Dieux sont pris sous une impitoyable cérémonie !

L’homme dans son ivresse devient fort mais il gaspille,

Pour des Dieux sans foi ni lois qui se rient de lui !

 

Mais à l’ombre de grands chênes qui dominent !

Le paysage d’une terrestre paysanne groupie de son épris

Le solitaire et pitoyable humain n’ait pris de son emprise

Mais quand il rêve sous ses chaînes, à l’ombre et le domine !

 

Il se nourrit dans les champs de morts,

Durcis par les flammes de l’enfer,

Et quand il se demande encore comment il se nourrit de lui

En mangeant probablement celle qui lui donna la vie,

Et de sa déesse Femme et elle qui l’indiffère,

Et qu’il aimera de tous ses remords !

 

Un univers qui grandit en millions par seconde,

Des galaxies qui se tendent à l’infini,

Une infinité qui est aussi riche et féconde,

Ce qui est sûr comme la terre est ronde,

Comme une fille qui joue à sa Barbie,

Prenons les pop-corn dans le micro-onde !

 

Dinons à quatre épingles la richesse de la nature,

Prenons la place à l’ivresse de Jésus,

Avec Juda le treize et les douze apôtres,

Buvez mon âme à jamais corrompue

Et partagez ma méchanceté avec les vôtres !

Amen !

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar