poeme

Poème La nourriture de l'âme

13 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par pierrotlalune le 15/04/10 et lu par 1143 personnes. 2 personnes ont envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème philosophie .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

La nourriture de l'âme

 

La nourriture est devenue source de culpabilité 

Plus elle bonne au goût moins elle l'est pour nous 

Nous n'avons qu'une vie à vivre, alors...

 

Pourquoi devrions-nous nous punir toujours en résistant

En résistant aux crèmes veloutées et sensuelles

En résistant aux viandes goûteuses et bien grasses

En résistant aux desserts si désirables et aphrodisiaques

En résistant aux fromages doucement salés

En résistant aux boissons enivrantes à la bouteille

 

 

Pourquoi devrions-nous nous contenter de frugalité

En se permettant des légumes bouillis et mollets

En se permettant des fruits aux formes difformes

En se permettant des graines d'ordinaires pour volatiles

En se permettant des herbes comme pour les oiseaux à petits cerveaux

Dites-le moi, pourquoi ?

 

La raison serait-elle devenue l'ennemi de nos plaisirs pour la bonne chaire

Habitudes de vie et habitudes alimentaires seraient-elles devenues synonymes et incorrectes 

Les plaisirs de la table seraient-ils devenus un nouveau péché voire mortel et cynique

D'ou vient que dévorer est mal vu et manger du bout des lèvres est distingué

Est-il de mauvaises choses que de manger en robe de chambre à toute heure du jour

De nos cinq sens, le goût serait-il devenu une honte

Le ventre nous éloignerait-il de la vertu de nos nobles pensées

 

D'ou nous vient que le cannibalisme est interdit

Alors que la mutilation d'animaux pour garnir nos assiettes ne l'est pas

On mange bien des cuisses de grenouilles visqueuses

Mais il est interdit de manger une vache dite sacrée

 

Nous nous laisserions aller à tous ces vices gastronomiques

Si le miroir ne nous ramenait pas à l'ordre

Si notre taille de jeunesse ne guidait pas notre nostalgie

Si la peur d'un coeur flanchant n'était pas une chose possible et courante.

 

Comment concilier saine nourriture de l'âme et bonne nourriture pour le palais ?

 


Fin

illustration La nourriture de l'âme
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar