poeme

Poème FACE AU MIROIR

16 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par rene le 28/08/10 et lu par 1178 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème philosophie .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

 
 
   FACE AU MIROIR
 
 
Quand vais-je pouvoir enfin substituer à mes peines
Le plaisir enchanteur d’avoir l’âme sereine
M’envoler être libre ne plus avoir de chaine
Ce vieil air miséreux aux basques que l’on traine.
 
Ne plus avoir en laisse la bêtise et la haine
Le faux intellectuel.la pitié en dégaine
La larme Africaine l’amour et ses pitiés
Alors que l’on s’en fout, en fait ils peuvent crever.
 
S’est juste pour la façade, s’est tout du cinéma
Que ça soit pour l’Afrique, le pays des Radjas.
Nous sommes bien trop sur terre, merci petit Jésus.
De maintenir en enfer ceux qui sont en surplus.
 
Ce qu’elles peuvent m’énerver toutes ces vieilles totoches
Les fesses en goutte d’huile, le menton en galoche
Serrant leur crucifix, contre leurs œufs aux plats
Apportant ce brouet à leurs ouailles comme rata.
 
Je me pose la question désormais chaque matin,
Quel peut être ce malade ce fameux magicien
Qui a fait un beau jour exploser le néant
Pour trouver le moyen de faire son nid dedans ?
 
Mais quel est ce grand  fou, cette folle perturbée
On ne saura même pas de quel sexe l’ange était
Un espèce d’androïde peut être une shemale ?
S’est le dernier porno que l’on trouve comme modèle !
 
Je suis exaspéré heureusement j’ai Sophie.
S’est mon dernier espoir, comme lumière dans la nuit
Elle est la seule encore a éclairé ma vie
Quatre cordes un archet, s’est tout ce qui suffit !
 
S’est une association qui parait éphémère
Un vieux  con déglingué, une jolie bergère
Qui délaisse ses moutons pour un loup en colère
Mais vous attendiez quoi, une histoire fesses en l’air ??
 
 
 
 
Bizarre est cette vie, chaque jour sa surprise
Des amours impossibles des passions qui défrisent
Et toujours le poète qui se tient prés de moi
Qui surveille mes allées, caché au coin du bois
 
J’ai trouvé en Sophie un regain d’idéal
Elle est ma partition elle est mon récital
Elle me fait oublier que ce monde est bien sale.
Chante le Violon…qu’importe le final..
 
Mon talent de poète ne peut rivaliser hélas avec la virtuosité de cette violoniste Sophie Guedin, je t’offre ce poème si jamais tu as une inspiration habille le d’un petit air de violon…amitiés
 
                       Ni Paganini..ni Baudelaire,,.RENE
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par gaga70210 le 31/08/10
j'aime beaucoup trés jolie poème

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar