poeme

Poème l'alouette

9 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par pat38000 le 02/05/10 et lu par 774 personnes. 2 personnes ont envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème nature .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

Le jour commence à peine à blanchir les collines

La plaine est grise encore

Au long des prés bordés de sureaux et d'épines

Le soleil aux traits d'or

N'a pas encore changé  la brume en perles fines

Et déjà secouant dans les sillons de blé

Tes ailes engourdies,

L'alouette tu pars le gosier tout gonflé

De jeunes mélodies

Et tu vas saluer le jour renouvelé.

Dans l'air te balancent, tu montes et tu chantes

Et tu montes toujours

Le soleil luit, les eaux frissonnent, blanchissantes.

Il me semble qu'aux alentours

Ton chant ajoute des clartés plus puissantes.

Plus haut, toujours plus haut dans le bleu calme et pur

Tu fuis allègre et libre.

Tu n'es plus pour mes yeux déjà qu'un point obscur

Mais ta voix toujours vibre

On dirait la chanson de l'azur. 

illustration l'alouette
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar