poeme

Poème Frétillement indolores

9 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par Seraphin le 30/09/12 et lu par 531 personnes.
Ce texte est un poème mort .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

frétillements indoloores

 

gîsant sur le seuil de la porte

que légèrement les flammes emportent

ce corps à moitié perdu

à travers ces roches fondues

 

le petit lac vermeil

tel une alvéole de miel

encercle cette silhouette alongée

et s'enflamme par cette âme indignée

 

cette teinte flambloyante

dissimule ce faible regard salé

qui dans le ciel va s'échouer

et rejoindre ces étoile scintillantes

 

mais alors un tremblement de son doigt

défiant toutes nos lois

laisse entrevoir une lueur hivernal

parmis ces braises glaciales

 

par tois coups insonores

s'ouvre ce touble corridor

plus le tunnel touche à sa fin

plus la vapeur ardent s'éteint

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar