poeme

Poème POUR RIRE

9 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par alain le 23/10/10 et lu par 1641 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème humour .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

J’ai connu ce bonhomme dur de la feuille.
Il avait sa main sur son portefeuille.
Dans certaines piscines il n’avait pas pied.
Il lançait toujours des petits papiers.
Ses activités n’étaient pas sportives.
Il se méfiait des gens qui s’activent.
A la biblio il prit quelques livres.
Il lisait parfois les gens qui se livrent.
Alors, forcément illettré savant.
Fort de tout cela, il marche en avant.
Sa femme, bien que grosse vache, n’est pas trop bête.
Elle a des gaz, c’est presque la tempête.
Il dit à beaucoup de gens qu’elle l’émeut.
Il rit de ces mots baveux et fumeux.
Il suit une scolarité exemplaire.
A ses parents il a dit je veux plaire.
Il n’adore pas les math et c’est l’échec.
Pour réussir il aurait fait un chèque.
Il a connu sa femme à la Sorbonne.
Maintenant il se voit sortir bobonne.
Il se souvient de leur voyage de noce.
Ils adoraient le soleil sous les bosses.
Rire d’une semaine pas chère au Maroc.
Danser sur une musique pseudo baroque.
Le gondolier s’est tu sur la lagune.
Il se souvient de ce beau clair de dune.
Quelques jours sans les voisins de palmier.
Dans le souk il a vu un beau panier.
S’il n’en reste quinze, ce sera pour nous.
Je  veux rester, même trainé à genoux.
Le réveil cri, les rappelle la vie.
Le drap le retient avec son envie.
C’est lundi, il faut aller au boulot.
C’est comme ça, on a dit c’est notre lot.
Alors, il voudrait bien écouter l’autre.
Celui qui a réuni les apôtres.
Il va à Bourletravaille, ville connue.
Il croise les cols blancs et les ingénues.
Il retrouva enfin ses collègues.
Il a perdu la joie et la colère.
Son grand copain Céli c’est marié.
Ils ont fait la fête et beaucoup dansé.
Il a trois enfants de sa femme Thérèse
Tous les gens qui la connaissent l’appellent Ter.
Ils les voyaient beaucoup trop terre à terre.
Il se mit à frapper sa pauvre femme.
Le rigolo est devenu infâme.
Tout cela pour dire que : Céli bat Ter.
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par lili134033 le 01/06/11
J'aime bvien les rimes mais c'est un peu long sinon j'adore ce poeme :)

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar