poeme

Poème Les garçons et moi ...

20 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par timlafleur le 12/01/12 et lu par 954 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème humour et fait partie des style de poésie suivant : prose .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur

Les garçons et moi ...
~~~~~~~~~~~~~~~~

Depuis bien longtemps, je m'occupe du sexe maculin.
J'en ai connu des blonds, des roux, des noirs,
Des beaux, des laids, même des affreux;
Je ne dirai pas leurs noms car je ne voudrais pas leur sembler ingrate,
D'ailleurs, il faut connaître de tout dans la vie,
Il faut en profiter, comme toute ma famille me le répète.
Eh bien, alors, j'en profite de long en large, de bas en haut.
Je reconnais que, parfois, il y a quelques inconvénients,
Minimes bien sûr mais enfin ils existent.
Et puis, après tout, on ne peut pas tout avoir à la fois.
Enfin, de toute façon, je suis persuadée que je ne suis pas la seule
A expérimenter toutes les péripéties rattachées à la "gente masculine",
Il faut de tout pour faire un monde !
Et le monde, après tout, c'est nous, moi y compris, qui le faisons.
C'est dans cet univers qualifié par maints idéalistes comme paradis
Ou comme enfer pour les pessimistes
Que dès mon enfance, j'eus l'occasion de faire connaissance des autres
Et plus particulièrement d'insignifiants petits "hommes".
Cette espèce était d'un genre plutôt rustre
Et n'était capable de se faire comprendre que par coups et autres sauvageries primitives.

Ce n'est que bien plus tard, aux environs de mes dix ans,
Qu'elle commença à m'intéresser car quelque chose me disait intérieurement qu'elle avait des fins bien particulières
Que je connus, par ailleurs, cinq ans plus tard...

Depuis lors, il faut le dire, le nombre de découvertes sur cette créature bizarre ne cessa de croître et cela, toujours avec beaucoup de zèle et d'étonnement car j'en ai vu de toutes les facettes.

Bref, cela ne s'arrête pas...
Il semble qu'il n'y ait pas de fin ni de définition bien particulière à propos des ces "énergumènes".
Ce sont soit des Don Juan, soit des timides, des passes-partout ou de ceux que l'on préfère tenir cachés
Mais jamais, je ne pus les comprendre entièrement malgré tous mes efforts, toutes mes tentatives et toutes mes expériences.
C'est pourquoi, j'ai renoncé à mes recherches en prenant pour parti de ne pas essayer de comprendre mais de me les "ajuster" à bon escient et, si possible, dans la majorité des cas, 
Mais c'est parfois bien difficile ...

                                                                                            1970

Bon, j'étais un brin "féministe" pour ce récit et je m'en excuse, j'avais 19 ans .... quelle fofolle !!! Quant au féminisme, c'est une autre histoire...

  (Timlafleur)

 

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Ecrit par sand le 14/01/12
je ne qualifiré pas de féministe . juste réaliste nous les femmes sommes qualifié d'etre incomprehensible pour ces messieurs mais se sont ils apercu que parfois il le sont bien plus que nous ! et nous cherchons a les comprendre du moins sur la chose du plaisir mais eux .... a quelques exceptions prés .....!
Ecrit par Radokely le 13/01/12
J'adore le passage : " il faut connaître de tout dans la vie " : )

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar