poeme

Poème 13novembre

10 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par Seneca le 29/11/15 et lu par 343 personnes.
Ce texte est un poème hommage .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur

Ils regardent le rond de leur verre vide
dans la lumière des boulevards
l’asile est sûr croyez-le bien
entassés au fond d’un repaire sombre
unis ou seuls démunis parfois
au milieu des fouets de l’extase
ils fixent le sang des étoiles qui éclabousse le ciel
partout sur terre ce sacrifice infâme
ces images blêmes qui se forment
comme des suaires
jamais tu ne seras un jour sans penser à la lumière
ou à la joie ou à l’amour
héros de cendres
fous des aboiements rauques
qu’on entend au crépuscule au fond des forêts
comme eux ils ont cédé leur place au silence
un soir où il ne faisait même pas froid
déjà s’éloigne la rive des villes féeriques
ils emportent l’amour peut-être
dans le rond de leur verre vide
la voix des sirènes hurle à en mourir
ils sont dans la joie folle des ivresses
comme des corps glorieux.

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar