poeme

Poème PREMONITION

10 connectés

Liens commerciaux:
@
Ecrit par alain le 06/11/10 et lu par 741 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème coup de gueule .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

Quand les choses de la vie m’assaillent,
Je rêve à mes plus beaux printemps.
J’aime penser au peuple Massaï,
Faisant la ronde telle des enfants.
Il entrera dans la bataille,
Fâché comme un adolescent.
Pour combler cette odieuse faille,
Témoin de l’acte des méchants.
Fracture crée par ces canailles,
Ce bataillon de mécréants.
Ils ont fait des autres, ripaillent,
En se moquant des mécontents.
Prenez garde, bandes de racailles,
Croqueurs de petits innocents.
Le peuple prépare la grenaille,
Sa tête entonnant des chansons.
Ils la prendront dans vos entrailles,
Cherchant en vous le plus profond.
Ces pièces, ces sous, cette ferraille,
Bruissant dans vos poches sans fond.
Méfiez vous, bonhommes qui baillent,
Les gens ne sont pas aussi cons.
Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar