poeme

Poème Abusée...

10 connectés

Liens commerciaux:
@
ATTENTION, ce texte peut heurter la sensiblité de certaines personnes.

Ecrit par donalddaisy le 24/03/10 et lu par 790 personnes. 1 personne a envoyé un coup de coeur pour ce poème
Ce texte est un poème coup de gueule et fait partie des style de poésie suivant : prose .
Actions : ajouter aux favoris - coup de coeur - partager sur facebook

Abusée

 

Je suis le parfum fatal,

La belle fleur du mal,

La rose des pensées noires,

Un spectre gorgé de désespoirs.

 

Je suis l'ultime tentation

La parfaite destruction.

Jadis je me suis brûlée les pétales

Pour avoir dérobé le Saint Graal.

 

Je me suis noyée dans le néant

En devenant suppôt de Satan

Je me suis imbibé de noire,

De vos remords et désespoirs.

 

Je suis la funeste veuve délaissée

A la plastique envoûtante et acérée

Si fragile proie et terrible prédateur

Je guette votre prochaine erreur.

 

Pour Satan je ne suis qu'une putain

Usée, ravagée par vos mains

Détruite par le va et vient

D'une bande de vauriens.

 

Vous ne cherchez qu'à me labourer

Sans jamais réussir à récolter

Un moindre soupir ni geinte

Malgré les nombreuses étreintes.

 

Je ne suis qu’un soir de passage,

Une pompe sans visage,

L'absinthe de vos nuits

Consommée seulement au lit

 

Ma beauté emporte et capture

Vos âmes maudites vers le côté obscur.

Une potion d'amour empoisonnée

Que vous ne cessez de consommer!

 

Je suis votre éternel désir

La femme objet de vos plaisirs.

Pour vous je ne suis qu'une femme

C'est pour cela que je vous damne.

 

Je suis cette morte lente que l'on craint

Vous surprenant dans votre destin.

Vous qui n'êtes que dépravés

Je viens voler la vie qu'on vous a donnée

 

Je vous traînerai dans les sentiers

Pour mieux vous trucider.

Je vous détruirai lentement

En vous vidant de votre sang.

 

Je me poserai sur vos corps séchés

Vous dévorer comme vos péchés

Une touche d'amour funeste

Sur vos cadavres ou ce qu'il en reste.

 

Votre existence n'a pas lieu d'être

Puisque vous ne faîtes que paraître

Je vous enverrai tous en enfer,

Tous mutilés et privés de chair!

Cliquez ici si vous trouvez que ce poème ne respecte pas les regles du site.
Pas encore de commentaires

Copyright © 2006-2010 poème - Montage, Trucage, Retouche photo et jeux.
Tous droits réservés - Toute reproduction est strictement interdite sans autorisation.

Le forum de poésie
>> Discussions générales
>> Discussions sur la poésie
>> Discussions sur le site en général
>> Discussions sur les concours

>> Espace détente >> Poemes, poésie
Rejoindre le groupe facebook : Rejoindre le goupe facebook de creabar